AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  « Un réparateur pas comme les autres. » pv Alec

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Bienvenue à Cambridge,Aaliyah C. Keller Date d'inscription : 04/02/2013
Messages : 55
avatar

MessageSujet: « Un réparateur pas comme les autres. » pv Alec   Jeu 7 Fév - 21:36





Aaliyah & Alec
“ Un réparateur pas comme les autres. ”


“ Bordel de mer… ! “ criais-je à travers la pièce. Satané villa qui part en ruines ! Franchement, comment voulais-vous être une femme indépendante si tout part en lambeaux ? Il n’y a pas à dire, parfois un homme ça sert… Du moins pour réparer tous les petits désagréments que l’on peut rencontrer dans une maison. Nue sous la douche, les cheveux pleins de shampooing, l’eau se met à ne plus couler. Ouvrant les yeux, j’arque un sourcil tout en tentant de l’allumer à nouveau l’eau chaude ; une fois, deux fois… Non mais non… J’suis censée partir dans moins de quarante-cinq minutes et me voila sans eau, pleine de mousse et incapable de me rincer ! Heureusement que je suis seule à la maison ce matin ; Lilly est chez Carlie, Selly chez Maei et moi.. je suis là à rechigner après de l’eau. Cette journée commence mal. Agacée au plus haut point, je finis par sortir de l’eau, attrapant une serviette de bain afin de l’enrouler autour de moi. Comment vais-je m’y prendre pour me rincer les cheveux ? Je ne vais pas rester dans cet état ?! Réfléchissant un moment, je finis par soupirer suite à l’idée qui m’est venue. Ce n’est pas l’idée du siècle, mais elle fera l’affaire pour l’instant. Descendant à la cuisine dans cette « tenue », je commence par tester l’évier de celle-ci, qui contrairement à ma douche, fonctionne à merveille. Grimaçant, je penche ma tête afin de rincer le reste de mousse qu’il reste. Voila à quoi j’en suis réduite ; me laver les cheveux dans l’évier de la cuisine ! Heureusement que les filles ne sont pas là. J’imagine déjà Selena se moquer littéralement de moi à cette vision. Je n’ose même pas retourner dans la salle de bain pour voir ma tête dans le miroir. Enfilant un mini-short et un débardeur, je file à la cave à la recherche d’une potentielle caisse à outils. Cherchant dans le fin fond des cartons, je tombe sur une clé à molette, enfin je suppose et sur un marteau. Cela fera l’affaire ! Retournant dans la salle de bain, mes outils à la main, je commence à trifouiller au niveau du robinet, tournant d’un côté, de l’autre, tapant avec le marteau.. Rien. Toujours pas la moindre petite goutte d’eau… Sentant l’énervement monter petit à petit, je tape plus fort, desserrant les boulons les uns après les autres avant de me retrouver avec le système de douche sur le sol. Ecarquillant les yeux, je m’empresse de tout faire pour le remettre, abandonnant l’idée en voyant que cela est impossible. « C’est un cauchemar.. » Soupirant tout en baissant la tête, je laisse tout en plan à travers la pièce, retournant dans le salon à la recherche de mon téléphone.

Fouillant dans mon répertoire de contact, je fais le tour des hommes susceptibles de pouvoir m’aider : Maxou ; je ne vais pas déranger mon frère pour une douche. Logan ; il doit être occupé avec Carlie. Brayan ; même pas en rêve ! Alec.. Alec ! Pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt ?! Le jeune homme est déjà venu réparer la plomberie dans la cuisine et s’occupe de réparation en tout genre. Pourquoi suis-je toujours obligée de l’appeler pour un problème ? Enfin, ça me donnera une occasion de le revoir.. Souriant en coin à cette vision, je compose son numéro, lui laissant un message sur son répondeur.

Citation :
« Salut Alec, c’est Aly.. Est-ce que tu pourrais passer chez moi dans la journée s’il te plait ? J’ai un petit problème de douche.. On s’moque pas ! A plus tard, jt’embrasse. »

Je n’ai plus qu’à croiser les doigts pour qu’il écoute ce message dans les plus brefs délais. Dans ces conditions, je n’ai plus qu’à annuler ma journée shopping avec Sharlee. Bref. Les heures passent et toujours pas de nouvelles du jeune Sawbridge. Pourvu qu’il écoute son répondeur, pourvu qu’il écoute son répondeur ! Installée dans le canapé avec l’ordinateur portable sur les genoux ; je cherche sur différents sites des solutions à mon problème. Ils ne pourraient pas avoir un langage compréhensible pour tout le monde ? J’suis pas plombière, je ne connais pas ce jargon spécifique. Finalement, je cherche des numéros de téléphone de plombier ; ils seront bien plus à même de réparer ce problème que moi. Trouvant plusieurs numéros, la sonnette retentit à travers l’entrée. Mettant le pc portable sur la table basse, je file jusqu’à la porte, ouvrant celle-ci sans même regarder avec de qui il s’agit. Alec se tient face à moi avec sa caisse à la main. Mon regard s’illumine en le voyant et rapidement, je lui adresse un large sourire. « Tu me sauves la vie ! » J’en perdrai presque mes bonnes manières. Passant une main dans la nuque, je le regarde gênée. « Excuse moi, j’voulais dire ; salut. » finis-je par ajouter en lui souriant, me reculant de l’encadrement de la porte afin de le laisser entrer. « C’est sympa d’être venu me dépanner. J’ai plus d’eau dans la douche et j’ai… démonté le système de robinet.. »





Codage fait par .Jenaa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Bienvenue à Cambridge,Alec C. Sawbridge Date d'inscription : 04/02/2013
Messages : 79
avatar

MessageSujet: Re: « Un réparateur pas comme les autres. » pv Alec   Jeu 7 Fév - 23:01


Aaliyah & Alec





Une cliente assez spéciale. ▬ Journée chargé aujourd’hui. Je n’avais cessé de courir, pour cause les réparations ou petit travail en tout genre faisait fureur, je tombais souvent sur des femmes seuls ou marié et bizarrement rare était celle qui n’essayait pas de me faire du charme. Enfin, je passais outre, je ne faisais rien avec mes clientes du moins elles étaient rare. Après tout j’étais un homme qui avait fait quatre ans de prison et qui avait tout fait pour éviter de se faire toucher par un autre gars alors voir autant de femme me désirer après tant d’année cela me touchais et me rendais sûr de moi. J’étais assez fatigué de ma matinée et je sentais que ma journée était loin d’être fini. J’avais oublié mon téléphone personnel chez moi et n’avais pris que celui du travail. Je perdais moins de temps sans le premier téléphone ou certain ancien ami essayait de me joindre alors que pour ma part j’avais tiré un trait sur eux, vu qu’ils avaient tirés un trait sur moi à la mort de ma copine me pensant coupable. Des focus et des gens peureux pourquoi essayer de m’approcher à présent ? Avait-il peur que je les tue ? Il n’y avait aucun risque leurs bêtises allaient le faire sans que je me salisse les mains. J’essayais de déboucher ces maudits toilettes qui avait débordé, impossible pour cette cliente de me dire sur quoi j’allais tomber, je n’espérais juste pas me retrouver nez à nez avec une merde. Enfin, je continuais de jouer de mes bras avec mes instruments pour en finir avec cette cliente, qui ne se gênait que très peu pour mâter mes fesses, si cela pouvait lui faire plaisir. Elle était assez âgé une quarantaine d’année et forcément les rides tirés les traits de son visage ce qui ne m’aurait nullement donné envie de la séduire. J’étais encore difficile malgré mes quatre ans en cabane. Je n’allais pas me faire une femme aigri et moche, non merci, j’appréciais beaucoup plus les jolies formes et les jeunes femmes de jolie jambes. Amen. Je venais de retirer ce qui bloquait ces toilettes je fus assez surpris en voyant cela, je soufflais un peu sans qu’elle ne s’en rende compte observant se soutient gorge qui avait dû être aidé pour entrer dans le trou de ces WC. Je me retournais un léger sourire aux lèvres adressé à la dame et lâchant quelques mots en montrant se dessous. « Cela ne serait pas à vous ? » Elle fit la femme légèrement gênée ce qui me donna envie de rire, car je pouvais voir dans son regard que ce n’était point sincère, je déposais dans sa main son dessous sentant la sienne se refermer sur la mienne. « Je vais y aller si vous n’avez plus besoin de moi, surtout que vous allez devoir ranger votre salle de bain avant que votre mari arrive. » Bam ! Non, mais elle était marié et en plus de ça elle essayait de me draguer. Je pouvais de rire le temps qu’elle s’en aille sans doute chercher mon argent. Comment allait-elle pouvoir expliquer que l’un de ses dessous s’était coincé dans leurs toilettes ? Moi, aucune idée ne me venais en tête, je lui souhaitais bonne chance dans ma tête pour trouver quelques choses de logique. Mine de rien cette affaire avait fini par me bouffer deux heures de temps. J’allais pour rentrer chez moi histoire de me détendre un peu avec une bonne douche et un repas chaud avant de reprendre le travail.

Je venais de finir ma douche et de manger me posant par la suite sur le canapé, je déposais mes mains sur le canapé sentant quelque chose de douloureux en dessous de mes fesses, je passais l’une de mes mains et sorti de là mon téléphone portable. Une légère grimace sur mon visage je regarde ce dernier regardant le nombre de message et le nombre d’appel. Je souris et fini par écouter celui d’une cliente qui était devenu une amie. Je l’avais rencontré quand elle avait témoigné contre un homme, je ne savais pas toutes l’histoire enfin, je m’en contre fichais c’était l’une des seules qui ne m’avait pas encore jugé par rapport à mon passé de criminel. La dernière fois que j’étais allé l’aider pour sa plomberie cela avait rapidement dérapé entre nous. Elle était pas mal et son sourire m’avait donné envie de gouter chacune des parcelles de son corps. Je ne prenais pas la peine de répondre à son message et me levais pour rejoindre cette dernière. J’arrivais rapidement à sa villa, j’étais toujours heureux de voir une maison aussi grande comparé à mon placard à chaussure où j’étais obligé de vivre, malheureusement cette villa était assez délabré c’était compréhensif pour ne femme de ne pas pouvoir tout faire avec deux petites filles, enfin je frappais et sonnais attendant qu’elle m’ouvre. En la voyant, je souris un peu en entendant sa remarque. « Je le savais que ma visite allait te faire plaisir. » Je souris et entre la suivant dans la maison. « Ne t’en fais pas ! Ça va mise-à part ta douche ? » Je souris la regardant avant d’écouter ses péripétie avec le robinet de la douche. « Je vois le style, tu as voulu le faire seul et maintenant c’est pire ? » Je me moque un peu d’elle en la regardant les yeux.













Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

« Un réparateur pas comme les autres. » pv Alec

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Une prof pas comme les autres(Fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
02141 Cambridge V.2 :: MASSACHUSETTS, CAMBRIDGE :: Les Quartiers Résidentiels :: Le Quartier de Villa :: Aaliyah C. Keller-