AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Puisqu'on est "jeunes et cons", puisqu'ils sont vieux et fou...»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Bienvenue à Cambridge,Maei S. Lennon Date d'inscription : 04/02/2013
Messages : 11
avatar

MessageSujet: « Puisqu'on est "jeunes et cons", puisqu'ils sont vieux et fou...»    Ven 8 Fév - 8:32

Maei (Summer) Lennon
OPTIMISTICS SPLEENERS NIGHTHAWKS STUDENTS







Nom ⊱ Je suis apparue dans une petite famille assez populaire de LA, la famille Lennon. Prénom(s) ⊱ Mes parents ont longtemps hésité sur le sujet du prénom qu'ils allaient me donner ; en effet, ils sont passés par pas mal d'étapes telles que Cassy, Harmony, Hope etc... pour enfin ne prendre aucun de ces prénoms mais juste choisir en fonction d'une de leurs émissions favorites à tous les deux ; mon père a donc opté pour Maei en premier prénom tandis que ma mère souhaitait plutôt Summer pour mon deuxième. Je m'appelle donc Maei Summer Lennon. Âge ⊱ J'avoue que ça aurait certainement été très amusant de vous le faire découvrir mais bon, trêve de plaisanteries, je fréquente ce monde depuis maintenant 23 ans, même bientôt 24. Date et lieu de naissance ⊱ Très curieux n'est ce pas ? Je suis venue au monde un certain 21 décembre de l'année 1991. J'étais réellement prévue pour notre fameux 25 décembre mais à mon avis cette date ne me convenait pas, j'ai donc pointé le bout du nez 4 jours plutôt. Études/métier ⊱ Je suis actuellement dans mes dernières études en ce qui concerne la médecine pour essayer de devenir une pédiatre renommée, oui je sais pour une fille frêle comme moi, un peu peureuse de tout c'est assez dur à avaler, mais pourtant ce n'est que simple et unique vérité. Je comble également le reste de mon temps dans des shooting photos, oui on peut dire que je fais partie également du monde du mannequinat. Statut ⊱ Hm, j'ai connu l'amour et à vrai dire à l'heure d'aujourd'hui, je ne souhaite plus vraiment le rencontrer un jour ; je suis actuellement maman célibataire[/b]Milieu social ⊱[/b] En ce qui concerne mon rang social, je pourrais vous dire que je suis assez riche.. pour ne pas trop me vanter et me faire passer pour une petite poule blindée de frics... ma mère travaillait pour le FBI tandis que mon père était l'un des plus grand chirurgien de LA...

Oh you, sexy bastard ! ⊱ Il paraîtrait que je suis une fille compliquée mais pourtant assez agréable à vivre. Je suis capable de me montrer comme un véritable petit ange avec les personnes pour qui j'ai réellement un très grand estime et une très grande fierté. Pour ce qui est du reste du monde, je me montrerai plutôt telle une petite g*rce des temps modernes ; en effet, j'ai tendance dans ces moments, à me mêler de ce qui ne me regarde pas vraiment pour en quelques sortes me protéger ou peut être encore protéger mon entourage. Beaucoup de personnes sont prêtes à me sous estimer du fait de ma petite taille, de ma taille de guêpe et de ma petite tête adorable.. mais ne jugez certainement pas trop par l'apparence, il se trouve que je sais très bien me défendre que ce soit par les mots ou par les gestes. J'ai fréquenté durant ma jeunesse pas mal de clans qui n'étaient d'ailleurs pas très sympathique envers le reste du monde, j'en ai bavé. Je suis cependant, très timide, très fragile mais également très peureuse. Je peux être à la fois très optimiste mais également très pessimiste l'instant suivant ; j'ai effectivement la " thymie". Je suis cependant très intelligente, très gentille et ouverte dans certaines situations. J'aime le côté très romantique des choses ; ouais je suis une personne très fleurs bleues. Il m'arrive même parfois de devenir assez gamine sur les bords ; en effet j'ai tendance à bouder très fortement jusqu'à l'obtention de certaines choses que je souhaite pertinemment avoir. Je suis très curieuse mais aussi très têtue. J'ai tendance également à me montrer très maniaque, très perfectionniste dans beaucoup de domaine. J'ai également un très gros défaut, je suis certes beaucoup trop sportive mais beaucoup trop gourmande également. Je suis l'une de ces femmes capables de vous avaler un pot du Nutella complètement en une soirée. J'ai tendance à énormément chanter pour décompresser quand je suis seule. Enfin, je suis moi quoi .

To build a home« Tu sais quel est le point commun entre le père noël et le grand amour ? On s'en moque. Aucun des deux n'existe.»




21 Décembre 1991. Los Angeles ou plus communément appelé « LA » est la deuxième plus grande ville des Etats-Unis située dans le Sud de la Californie sur la côte Pacifique signifiant en réalité « Les anges » et constituée de 3 792 621 habitants. A cette date, tout semblait calme et posée, enfin à ce qu’on pouvait en croire. En réalité, non loin de là, dans l’un des quartiers de la ville plus précisément connue sous le nom de « Santa Monica », non loin de la plage dans l’une des plus grande villa de la côte, la famille Lennon était en cette matinée l’une des plus actives que l’on aurait jamais cru voir un jour. En réalité, même la maison n’avait pas connu un tel désordre d’organisation ; « Noa Luke Lennon ! Dépêche-toi bon sang, ta fille va finir par venir au monde dans une voiture et crois-moi qu’elle t’en voudra un jour de devoir marqué sur son dossier scolaire en lieu de naissance ; la banquette arrière de la voiture de mes parents, alors remue toi ! » hurla la future maman qui commençait à sentir les contractions de plus en plus. « J’arrive et pour votre gouverne Madame Lennon, je serai certainement la personne qui lui sauverait la vie à cet instant, surtout en voyant à quel point tu es entrain de lui casser les oreilles en hurlant de la sorte ! Je te rappelle que je suis plus confirmé que toi dans le domaine étant la personne qui la mettra au monde, alors on va y aller, mais laisse-moi juste prendre les tonnes d’affaires que tu as eu la malheureuse idée de me faire mettre dans la voiture ! » En effet, Monsieur Lennon était le gynécologue obstétricien le plus réputé du pays. Il avait mis au monde plus de 20 000 naissances depuis le début de sa carrière et aujourd’hui il allait montrer à sa future petite princesse la vie qui l’attendait. Tandis que Madame Lennon était en réalité une supérieure du FBI, très réputée dans le monde juridique et qui était d’ailleurs connu pour son autorité et sa bienveillance. Alors autant vous dire, qu’à ce jour, souffrir comme ça n’était pas en réalité sa tasse de thé, puisqu’à son habitude c’était plutôt elle qui faisait souffrir les autres de par ses ordres. La voiture avait fini par se mettre en route et en une vingtaine de minutes, Madame Lennon se retrouva rapidement dans la position de l’accouchement et qui en quelques minutes seulement permis d’entendre les premières pleures de « Maei Summer Lennon ».

Au fil des jours, au fil des années la vie de Maei n’était plus la même. En réalité, plus les jours passés et plus les parents de Maei était dans l’obligation de la confier le plus souvent possible voir tout le clair de son temps aux bras de la gouvernante. Effectivement, depuis ses 2ans, Maei ne voyait quasiment plus ses parents ; quand elle se levait le matin, ils étaient déjà partie pour le travail et quand elle se couchait le soir, ils n’étaient pas encore rentré. Un scénario qui devint habituel pour la petite blondinette puisqu’elle connut cette situation durant le reste de son enfance ainsi que pendant toute son adolescence. Son éducation avait donc été faite par la gouvernante qui était en réalité, la petite « boniche » de service de la maison mais qui était pour Maei, « la plus parfaite des maman ». Il arrivait même par moment qu’elle confondait sa propre mère et sa nourrice ce qui ne pouvait que réjouir secrètement cette dernière puisqu’elle était incapable de mettre au monde un petit être aussi sublime que la petite qu’elle gardait. En effet, Paula était stérile et travaillait depuis son plus jeune âge au service des Lennon, elle fut confiée de famille Lennon en famille Lennon sans même pouvoir construire la sienne. Vous vous imaginez donc bien la joie que pouvez lui procurer cette petite fille ? Elle n’avait donc jamais osé la contredire étant bien trop heureuse par ces petits mots sortant de sa toute petite bouche.


Paula Gonzales était en réalité une clandestine sans papier tout comme ses parents avaient bien pu l’être à leur tour durant leur travail en tant que gouvernante dans les familles antérieures à celle de Maei. Effectivement, la famille Lennon avait toujours eu besoin d’une petite esclave à leur service pour assurer leurs petits besoins personnels mais c’était certainement la toute première fois qu’un de ses êtres osaient confier leur propre fille à leur gouvernante autant de temps par semaine, par mois et par année. Paula avait toujours été la seule à conduire Maei à l’école, à aller la rechercher, à lui faire prendre son bain, à lui choisir ses affaires pour le lendemain, à jurer qu’elle reste polie, respectueuse et qu’elle fasse toujours attention à elle quoi qu’il arrive. Elle avait réellement le rôle qu’une vraie mère aurait dû avoir pour ses enfants. Avec Paula, Maei avait tout l’amour qu’elle désirait jusqu’au jour où le pire se passa. En effet, Maei n’avait jamais connu d’anniversaire comme celui de ses 16 ans ; en effet, ses parents, sa famille, sa cousine Aaliyah étaient présents alors qu’auparavant seule Paula était là, pour ce genre d’occasion. Il fallait avouer qu’elle n’avait jamais bien compris pourquoi Paula n’était pas présente à ce moment contrairement à d’habitude, mais elle ne fit pas très longtemps sans réponse. Installée à sa place autour de la table, à côté de ses parents et de sa cousine, Maei fut très rapidement curieuse « Dites, où est Paula et pourquoi n’est-elle pas présente aujourd’hui ? Ce n’est absolument pas en son habitude. Elle a toujours été là pour mon anniversaire. » Un grand silence s’installa dans la pièce, avant que Jude, la maman de Maei prit la parole : « Et bien ma chérie, il se trouve que Paula prenait une place un peu trop encombrante dans ta vie, on a donc décidé, ton père et moi de laisser Paula retourner dans son pays et de nous laisser donc mener notre vie comme bon nous semble » Écoutant attentivement les paroles de sa mère, Maei ne put s’empêche d’éclater de colère, claquant ses points sur la table avant d’hurler à ses parents : « J’espère pertinemment que ce que vous venez de me dire n’est qu’une simple blague et Paula va arriver d’une minute à l’autre. Quoi que non excusez-moi, il est vrai que vous seriez encore une fois capable de me détruire la vie comme vous le faites depuis que je suis née ! Seule Paula a toujours pris soin de moi sans même que vous vous préoccupiez de mon état ! » Le père de Maei se leva au niveau de sa fille en se mettant à hurler à son tour : « Maei, assis toi de suite et demande pardon à ta mère ! Tu ne te rends vraiment compte de rien, de tous les sacrifices que l’on a du faire pour toi pour que tu puisses avoir tous les jouets que tu souhaites depuis que tu es née, que tu puisses avoir la moindre de tes demandes sans même te faire prier alors je te prie de t’excuser immédiatement ! » Maei se mit à rire colériquement avant d’hurler de plus belle : « Ah parce que le bonheur d’un enfant se bâtit tout simplement avec le fric que ses parents peuvent lui donner ?! Vous avez tellement pris soin de moi c’est dernier temps que vous n’avez pas remarqué que le dernier papier que vous ayez signé concerné simplement une émancipation et non un bulletin scolaire. Je pense qu’au lieu de vous préoccuper autant de votre petite personne, vous devriez aller voir un spécialiste et certaines familles reines dans le domaine des enfants, parce que tout ce que je peux vous dire c’est que je n’ai aucune excuse à fournir pour des êtres qui me sont totalement inconnus et qui en prime ne mérite aucun remerciement, sur ceux… » Elle leva sa coupe de champagne, arrosant ses parents d’un air furieux et ironique avant de dire « Bon anniversaire Maei.» Elle quitta alors la table, laissant tout le monde surpris par ce qu’il venait de se passer, monta dans sa chambre le plus rapidement possible afin de préparer un sac sans attendre, et de s’enfuir loin de chez elle. Grâce à ce papier, Maei pouvait s’enfuir loin de chez elle, les larmes aux yeux d’avoir perdu sa véritable maman…


Lisbonne, ou ville de refuge pour notre jeune adolescente. Maei n’avait qu’une seule envie, retrouver la personne qui avait toujours été là pour elle. Elle ne connaissait personne mais grâce à la langue espagnole de Paula, Maei avait pu apprendre le portugais ainsi que l’espagnol depuis son plus jeune âge. Elle allait pouvoir se débrouiller en essayant de retrouver la personne qui lui manquait temps.Cependant, cela ne fut pas si facile que ça car il lui fallut 3 années de galères à travailler comme serveuse à pleins temps dans un café pour pouvoir se nourrir et essayer de survivre sans avoir de nouvelles de Paula. Mais un beau matin, alors qu’elle ouvrait à son tour le café pour une nouvelle journée et avec une perte d’espoir énorme, Maei fut étonner de voir, assise à une table, au fond du café que sa nourrice, sa maman de substitution était assise, fatiguée comme jamais, au fond de la boutique. Sans une hésitation, Maei couru vers elle et les retrouvailles furent plus magnifiques que jamais ; des embrassades, des étreintes à n’en plus finir, des larmes de joie… Tout était fait pour qu’elles puissent à nouveau retrouver leur complicité jusqu’à ce que Paula découvre les nouveaux amis de Maei qui ne mirent que très peu de temps à débarquer dans le café. Maei heureuse d’avoir retrouvé la personne qu’elle aimait, la présenta alors à ses amis qui purent que très rapidement la voir. Paula pris la fuite ayant laissé un simple message dans l’oreille de Maei : « enfui toi ma chérie, je te retrouverai un jour ». Tout avait été si vite, Maei restait de nouveau là, seule sans comprendre ce qu’il se passa jusqu’à ce que son petit ami de l’époque lui demande : « Mime, hoje à noite una eu no parque » (Bébé, ce soir rejoint moi dans le parc). Sans réellement savoir ce qui allait se préparé et n’ayant absolument pas prêté attention à la tête que faisait son soit disant petit ami, Maei avait acquiesçait continuant sa journée sans aucune motivation.
Il était environ 23 heures quand Maei retourna rejoindre son petit ami et ça bande d’ami un peu dingue dans le parc de la petite ville où elle se trouvait depuis quelques temps. Elle s’installa au milieu de celui-ci, attendant patiemment que quelqu’un digne la rejoindre jusqu’à ce qu’elle se fit jeter comme une véritable mal propre sur le sol, bombardée de coups de pieds et autres brutalités insensées en entendant la voix de son petit ami : « Personne ne savait que tu connaissais cette sorcière... Maintenant, tu payeras pour elle. » Elle avait beau hurlé tout ce qu’elle pouvait, personne n’était venue à son secours et s’endormit totalement épuisée par les larmes, les cris, la douleur sur le bord du petit lac. Le matin même, elle se retrouva nue dans ce parc se doutant pertinemment de ce qu’elle avait vécu. Elle retourna alors rapidement humilier de devoir traversé la rue comme ça, récupérant ses affaires, pris un douche et pris la fuite une nouvelle fois encore en espérant trouver cette fois ci la ville du paradis.


Ce ne fut qu’après quelques heures vol, la tête collée contre le hublot de l’avion, les écouteurs dans les oreilles et les larmes coulant le long de ses joues que Maei arriva à destination. Cambrigde, petit état du Massachussetts dans le comté de Middlesex, petit endroit voisin de Boston. Elle espérait réellement que cette ville allait réellement être la bonne. Elle s’installa alors dans l’un de ses petits logements où elle ne tarda pas à commencer un nouveau cursus Scolaire. Elle avait alors passé le reste de ses études avant de pouvoir entrer à la fac pour étudier la médecine mais également le mannequinat et c’est alors qu’elle rencontra un fameux Riguel. Une personne qui avait beaucoup de choses en commun avec elle que personne d’autres. En effet, depuis que Paula était retournée au Portugal, elle avait élevée d’autres enfants dont Riguel. Ces points commun entre les deux, ne fit que très flatteurs les entrainant dans un amour insensé jusqu’à ce que Maei s’attache de nouveau trop rapidement à celui-ci, qui se suicida suite à la mort de son frère jumeau laissant un simple contact avec un certain Reliyan Brahim Luis Juan. Une personne à qui Maei avait fait tout voir ; en effet, elle avait passé ses nerfs sur lui depuis le début de leur rencontre comme pour se défouler de la douleur qu’elle pouvait ressentir. Mais il resta là, près d’elle, à la protéger comme son propre ange gardien, toujours présent dans le moindre de ses gestes, toujours là pour ses coups durs et tout fit qu’elle finit par tomber amoureuse de lui. Et pour une fois, il était resté là, elle s’était accrochée à lui et lui, était toujours là. Ils avaient eu dans le projet de se marier et avait même eu d’ailleurs un petit être qui n’était alors que le fruit de leur amour : Camil Brahim Juan. Tout était parfait, ils vivaient ensemble l’amour le plus parfait du monde, jusqu’à ce que Maei découvre un fameux jour, sur l’oreiller de son double un petit mot... « Mon amour, tu sais à quel point je t’aime et à quel point cet amour ne changera pas, mais je ne peux plus rester, je ne peux pas je suis désolée je dois partir… » Elle n’en revenait absolument pas, elle croyait vivre un véritable cauchemar... Elle se leva rapidement, fouillant les armoires et tout le reste de la maison constatant alors qu’il ne s’agissait que de la simple et unique vérité ; il était parti, la laissant seule comme une vulgaire serpière avec son petit bout de chou…
Elle avait donc enchainé voyage sur voyage finissant par toujours revenir au même point de départ ; Cambridge. Son petit grandissait de jour en jour et se devait alors de mener une vie de maman célibataire pour offrir à son tour une vie de joie et bonheur à son petit. Elle s’était donc posée, affirmant plus son caractère, s’enfermant sous une véritable carapace ne souhaitant qu’une simple chose ; le bonheur de son fils. Elle n’avait plus que d’yeux pour lui, plus rien ne comptait à ses yeux mis à part lui. Il était maintenant âgé de trois ans, il grandissait petit à petit avec Maei qui essayait tant bien que mal de lui offrir tout ce qu’elle pouvait ; que ce soit l’amour d’un père ou l’amour d’une mère. Elle se devait de jouer les deux rôles afin de ne manquer aucune étape dans la vie de son fils et de lui porter à son tour la meilleure de toutes les éducations. Cependant, le petit bout qui commençait alors à parler ne pouvait s’empêcher de lui répéter à longueur de journée « Papa, ou Papa… ? ». Cette phrase trottera dans la tête de Maei jusqu’à la fin de ses jours qui laissera toujours un cœur brisé derrière ces étapes et qui malgré tout le mal qu’elle se donne ne pourra jamais combler cet absence.


Il est clair que ma vie n'est pas l'une de meilleure. Il est clair également que ma vie n'est pas celle que tout le mon rêverai d'avoir, mais pourtant... il s'agit bel et bien de ma vie. Malgré toutes ces péripéties pas très agréables à raconter ni même à supporter, je suis fière d'en être à ce stade là aujourd'hui même si beaucoup de choses me détruisent encore et que beaucoup de choses peuvent me manquer sans que personne ne puisse le savoir. J’essaye tout au moins de garder la tête haute en me disant que seule mon fils me suffira et que personne d'autres ne pourrait empêcher cela. Je ne souhaite en aucun cas, retrouver l'amour car l'amour d'un garçon n'est pas digne de recevoir le mien. J'ai aujourd'hui 23 ans et je suis une jeune maman célibataire mais malgré tout le coeur a ses raisons que la raison ignore...



Sunshine/ Tifany
Hellou hellou les petits loups . Bon malgré que je suis une vieille de la vieille sur ce forum, je vais vous faire un plaisir de pouvoir me connaitre à nous -eh ouaip, j'suis trop gentille hein ? MANGEEER -Pour commencer, je vais vous faire part de mon plaisir de pouvoir me réinscrire en tant que Maei Summer Lennon plus connu sous le nom d'Erin Heatherton la magnifique ♥️. J'aime tellement l'ambiance qui règne ici, les personnes qui le compose que je ne pourrais m'empêcher de vous suivre partout - donc autant conclure, que vous ne vous débarrasserai pas de moi de la sorte, c'est bête n'est ce pas Heart ?- Je m'appelle.. Tifany, prénom que mes parents ont mal choisi puisque j'aime pas le porter ^^ et je suis née le 12 juillet 1994, je tenais juste à le spécifier pour être sûr que vous ne l'oublierai pas (a). J'ai lu très attentivement ce petit règlement et je vais donc répondre à la question ultime, pour vous donner une réplique des Frères Scott ; « Je peux voir sa stupide face d'émoticône en fumant un
de ces cigares répugnants et rire... Ce méprisable rire. » . J'ai juste plus que hâte de poster à nouveau ici et surtout me montrer beaucoup plus actif que ces derniers temps sur notre ancien Cambridge d'amour. Je vous aimes tous et je vous pleins pleins de bisous Gros câlin .



Dernière édition par Maei S. Lennon le Mar 12 Fév - 14:07, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Bienvenue à Cambridge,Maei S. Lennon Date d'inscription : 04/02/2013
Messages : 11
avatar

MessageSujet: Re: « Puisqu'on est "jeunes et cons", puisqu'ils sont vieux et fou...»    Ven 8 Fév - 8:36

plus un ; on ne sait jamais ce qu'il pourrait arriver quand même, vaut mieux toujours prévenir. Je suis une gentille hein ? I AM AWESOME

je tenais également à en profiter, pour vous avertir que je ne pourrais certainement faire que ma fiche de présentation ce week-end... J'en suis vraiment navrée mais des obligations me tiennent fortement.Cependant cela ne veut pas forcément dire que je n'arriverais peut être pas à passer entre deux pour essayer de l'avancer le plus rapidement possible ; j'ai quand même essayé de braver les interdits -out- pour pouvoir poster tout au moins ma fiche et vous prévenir à la suite ! En tout cas pour finir, j'ajouterais juste que ça fait un bien fou de se retrouver encore une fois parmi vous et je pense que tout cela va encore bien promettre des choses (a). Gros bisous à tous les petits loups .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Bienvenue à Cambridge,Kieran Lewis Date d'inscription : 06/02/2013
Messages : 22
avatar

MessageSujet: Re: « Puisqu'on est "jeunes et cons", puisqu'ils sont vieux et fou...»    Ven 8 Fév - 12:27

Maei

Bon courage pour ta fiche, en attendant qu'on puisse Rp ensemble
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Bienvenue à Cambridge,Dolce L. Milligan Date d'inscription : 30/12/2012
Messages : 74
avatar

MessageSujet: Re: « Puisqu'on est "jeunes et cons", puisqu'ils sont vieux et fou...»    Ven 8 Fév - 14:55

Re-bienvenue Et comme je t'ai dit, si tu as besoin d'un peu plus de temps n'hésites pas Very Happy

_________________
✖️dolce
ㄨL'angoisse de la perte, tu ne sais absolument pas ce que c'est, hein ? Ça te conduit à penser que tout est fragile. Tu finis par douter du bonheur, douter que ça puisse exister. Et chaque fois qu'il t'arrive quelque chose de bien dans ta vie, tu sais que ça ne restera pas, qu'on va te le reprendre à un moment ou un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Bienvenue à Cambridge,A. Maddalen O'Doherty Date d'inscription : 30/12/2012
Messages : 58
avatar

MessageSujet: Re: « Puisqu'on est "jeunes et cons", puisqu'ils sont vieux et fou...»    Ven 8 Fév - 18:22

Re-bienvenue ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Bienvenue à Cambridge,Loucian Caldin Date d'inscription : 30/12/2012
Messages : 64
avatar

MessageSujet: Re: « Puisqu'on est "jeunes et cons", puisqu'ils sont vieux et fou...»    Ven 8 Fév - 18:30

Re-Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Bienvenue à Cambridge,Maei S. Lennon Date d'inscription : 04/02/2013
Messages : 11
avatar

MessageSujet: Re: « Puisqu'on est "jeunes et cons", puisqu'ils sont vieux et fou...»    Dim 10 Fév - 15:51

Kieran, mon petit loup ! Merci beaucoup pour ce petit message d'accueil ! En tout cas, promis je me dépêche pour pouvoir te donner mon tout premier Rp sur ce nouveau Cambridge .

Dolce, merci beaucoup et je pense devoir vous demander un peu plus de temps si c'est possible, enfin je vous dirais ça certainement en fin de soirée, puisque je pense essayer de faire celle ci vers 18 heures I AM AWESOME.

maddalen et Loucian, merci à toutes les deux ! Love .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Bienvenue à Cambridge,Ellen Y. Duncan-Redford Date d'inscription : 19/01/2013
Messages : 36
avatar

MessageSujet: Re: « Puisqu'on est "jeunes et cons", puisqu'ils sont vieux et fou...»    Mar 12 Fév - 20:11

Validation
SUPERMAAAN YOU DID IT, tu as passé cette première étape haut la main !

Mais avant de démarrer le jeu, il te reste encore deux ou trois petites choses à faire. Premièrement, si tu ne veux pas avoir de problèmes (& vivre ta vie sans aucun soucis), tu dois impérativement recenser ton avatar en cliquant ici ! Une fois fait, jette un coup d’œil aux annonces du forum, qui pourront t'être très utiles. Ensuite, n'oublie pas de t'occuper des diverses demandes pour ton personnage qui se trouvent ici. & Pour finir, il ne te restera plus qu'à faire un petit saut par là pour créer tes différentes fiches (liens & topics).

Si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter l'un des membres du staff !
Nous te souhaitons bon jeu parmi nous ! HAVE FUN !

Fiche validée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Bienvenue à Cambridge,Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « Puisqu'on est "jeunes et cons", puisqu'ils sont vieux et fou...»    

Revenir en haut Aller en bas
 

« Puisqu'on est "jeunes et cons", puisqu'ils sont vieux et fou...»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Puisqu'on est jeunes et cons ♦ Camille & Tybalt
» (-18) Puisqu'on est jeunes, beaux et sans morale [PV Amanda] + Alexiel
» ∞ puisque on est jeune et con, puisqu'ils sont vieux et fous. (adriàn)
» Parce qu'on est jeunes et cons
» Recherche universitaire; jeunes haitiens demandés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
02141 Cambridge V.2 :: ADMINISTRATION, SECOND :: Présentations. :: Fiches terminées.-