AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I know I'll never be me, without the security of your loving arms CASEY.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Bienvenue à Cambridge,Dawn K. Farmer Date d'inscription : 04/02/2013
Messages : 24
avatar

MessageSujet: I know I'll never be me, without the security of your loving arms CASEY.    Mer 6 Fév - 22:22


" Tu me manques... " j'avais à peine réussi à prononcer ces mots tellement ça me brisait. Au téléphone avec ma mère, c'était comme si on s'était perdu elle et moi... ça faisait un an que je ne l'avais pas vue. Évidemment, j'étais parti en France. Et puis, avec son travail et le décalage horaire, ce n'était pas facile de l'avoir au téléphone. " Je viendrais dès que possible. " je l'espérais... vraiment. J'avais besoin de lui raconter tout ce qui se passait dans ma vie ces derniers temps... le changement qu'il y avait eu. Ma galerie... Casey, le... bébé. Je savais d'avance qu'elle n'allait pas aimer pour le bébé... elle essayait de m'en dissuader. Je raccrochais enfin après deux bonnes heures passées au téléphone. Je soupirai un bon coup, posa mon téléphone sur le lit. J'avais encore du mal à m'y faire... je me vois encore il y a un an, avoir mon appartement à moi seule, pour seul compagnon, ma chienne. Aujourd'hui, c'était un tout nouvel appartement. Et je ne suis plus seule... Casey, évidemment. Mais pas seulement. Il y avait également Cora... c'était notre idée à tous les coups. Je me demande pas si j'aurai dû me taire pour une fois. Peu importe. On ne pouvait plus revenir en arrière. Je rejoignis Casey dans le salon, affalé sur le canapé. Après tout ce temps, il n'avait pas changé. Il était tel que je le voulais, il était celui dont j'étais tombé totalement amoureuse. Quand j'y repense, je ne sais pas comment j'ai faits pour supporter ce beau brun. C'était un cas... un emmerdeur de première que j'adorais détester. On avait passé un an en France et c'est vraiment là que je me suis rendu compte que je ne pouvais plus me passer de lui, si on me séparait de lui, j'aurais beaucoup de mal à m'en remettre. Casey c'est... en clair c'est l'homme avec qui je veux être jusqu'à la fin. Il n'y en aura pas d'autre. Mais au fond de moi, je sentais que notre bonheur en France ne serait que de courte durée. De retour et j'ai déjà l'impression que ce n'était qu'un simple rêve où Casey et Dawn étaient les plus heureux sur terre. Casey était distant ces derniers temps. Bien sûr, ça me faisait peur. Je ne veux pas la perdre une fois de plus. Assis sur le canapé, je m’asseyais à ses côtés, me calant dans ces bras. Ces bras étaient certainement le seul endroit sur terre où je me sentais réellement bien, en sécurité et heureuse. À son tour, Cora arriva. L'inconvénient de la coloc. Au fond, elle était gentille... mais j'ai toujours tendance à me méfier des gens qui m'entourent. Ce n'est pas d'aujourd'hui et ça ne risquait pas de changer. Je me redressai et regardai Casey. " Je vais dans la chambre, tu me rejoins ? " Je n'attendis pas sa réponse que j'étais déjà parti en direction de la salle de bain pour ôter mes vêtements et enfiler un short avec un débardeur. Instinctivement et depuis un certain temps, je baissai ma tête et regardai mon ventre. Ce ventre qui ne ressemblera jamais à celui d'une femme enceinte. Durant tout ce temps, j'avais ce rêve au fond de moi, celui de fonder une famille. Je penchai la tête et soupirai. Pitoyable. Longeant le couloir pour regagner la chambre, j'entendais des rires. Tout doucement, je m'avançai et m'adossai à la porte où je pouvais voir Casey et Cora. Il riait... ça se faisait rarement ces derniers temps. J'avais cette peur cachée. Et si Casey finissait par se lasser de nous . Après tout, qu'est-ce que je pouvais lui apporter ? Rien à l'évidence. Je ne pourrais jamais porter son enfant. Inutile de me faire plus de mal que ça, je regagnai la chambre. Je restai un instant à regarder par la fenêtre, regardant le ciel scintiller.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I know I'll never be me, without the security of your loving arms CASEY.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Stop Deporting Haitians and Support a Package of
» Elvis Presley
» State Department spokesman P.J. Crowley resigns!
» 05_ i just can't stop loving you

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
02141 Cambridge V.2 :: MASSACHUSETTS, CAMBRIDGE :: Les Quartiers Résidentiels :: Le Quartier d'Appartements & Lofts-